28 octobre 2013

"Le Martin-Pêcheur" (2H, 1F)

DSC03130Le Martin-Pêcheur de William Douglas Home, une pièce en deux actes publiée par l'Avant-Scène (numéro 979).

Une pièce qui n'est pas très longue sur les retrouvailles entre un homme et une femme au lendemain du décès du mari de celle-ci. Il s'agit d'une histoire d'amour à un certain âge, qui reprend suite à un intervalle de 50 ans.

Voici l'histoire : Nous sommes dans le jardin de Sir Cyril, un écrivain à succès, dans la campagne anglaise. Sir Cyril vient d'apprendre la mort  d'Alfred Townsend, l'époux d'Evelyn, son amour de jeunesse. Il ne s'est jamais marié, a connu plein d'aventures, mais ne l'a jamais oubliée. Alors qu'elle vient d'enterrer son mari, il l'invite à prendre le thé avec lui. Elle accepte. Conversation interrompue par son majordome qui connaît Sir Cyril mieux que personne et qui voit Evelyn comme une menace au tandem qu'il forme avec lui.

Une pièce élégante, marrante, subtile sur des retrouvailles toutes simples. J'apprécie toujours l'esprit piquant, l'humour cinglant de William Douglas Home.

Posté par latetearire à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 décembre 2012

"Ne coupez pas mes arbres" (DVD)

DSC03227J'ai bien aimé cette pièce de William Douglas Home à la lecture, donc j'ai voulu voir ce que tout ça donnait sur scène. Je ne pensais pas que le DVD existait, ben si, je l'ai trouvé sur ebay.fr.

Je l'ai regardé et j'ai été curieusement très déçue. Il me semblait à la lecture que les personnages étaient beaucoup plus foldingues que ça, plus personnes de la haute excentriques que bourgeois coincés. De plus j'ai trouvé les comédiens énervants (à part Jacques Dufilho et Danielle Darrieux) car ils surjouaient, tout ça manquait complètement de naturel et je me suis endormie au second acte. 

Je ne comprends pas trop ce qui s'est passé, là. Ai-je bien lu le texte ou a-t-il été mal desservi par cette mise en scène ? Aucune idée.

Posté par latetearire à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 novembre 2012

Modèle de pièce

Ce message fait suite à celui d'hier consacré à la pièce Ne coupez pas mes arbres de William Douglas Home.

Cette pièce, qui est pour moi une grande réussite, commence par Lady Belmont qui avertit tout sa famille qu'elle se tuera très bientôt pour protester contre le projet de bretelle d'autoroute qui doit saccager ses arbres et son magnifique parc.

Une autre pièce que j'ai bien aimée, Acapulco Madame d'Yves Jamiaque, part du même principe, par un personnage central féminin qui annonce quelque chose à sa famille, à savoir qu'elle va bientôt faire ses valises pour Acapulco.

Les deux fonctionnent un peu sur le même modèle, à savoir que les deux personnages informent leur famille d'un projet un peu loufoque et on voit la réaction de la famille qui n'est pas sûre de devoir prendre l'info au sérieux et l'entêtement de la femme en question.

Ce modèle de pièce fonctionne très bien, je trouve. Je remarque aussi que j'aime bien les personnages de femme forte, un peu foldingue. Juste une remarque en passant.

04 novembre 2012

"Ne coupez pas mes arbres" (5H, 3F)

DSC02184Ne coupez pas mes arbres (titre original : Lloyd George knew my father) de William Douglas Home, une pièce en deux actes publiée par la Librairie Théâtrale.

Voilà une jolie surprise ! J'ai adoré cette pièce. Pleine d'humour, les personnages sont tous bien campés et légèrement excentriques, les répliques marrantes, bref, un bon moment de détente et de lecture.

L'histoire : Lady Belmont vit avec son mari Sir William dans une belle propriété qui appartient à sa famille depuis des lunes. Malheureusement, voilà que le ministère des Transports a le projet d'y faire une bretelle d'autoroute. Bien déterminée à faire échouer ce plan, Lady Belmont informe tout le monde que cette bretelle ne verra pas le jour, elle vivante, et donc qu'elle mettra fin à ses jours le lundi suivant.

Tous les personnages sont marrants dans cette pièce. Lady Belmont, bien sûr, mais aussi son fils un peu fadasse, sa belle-fille un peu coincée, sa petite-fille dévergondée et son petit copain, roublard et optimiste. Un beau petit monde qui est très amusant.

Je ne comprends pas pourquoi cette pièce n'est pas plus jouée. Comme j'aimerais voir ce que tout ce petit monde donne sur scène, je vais essayer de me procurer le DVD.

Posté par latetearire à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 avril 2011

William Douglas Home

William Douglas Home n'est pas un nom dont on entend souvent parler en France, pourtant ce dramaturge écossais a écrit quelques comédies très marrantes.

William Douglas Home est né à Edimbourg en 1912 et est décédé en 1992.DSC01630

Plusieurs pièces sont disponibles en français. Parmi les plus connues :

Qu'est-ce que maman connaît à l'amour ? (Titre original The Reluctant Debutante)

Le Canard à l'orange (Titre original The Secretary Bird)

Ne coupez pas mes arbres (Lloyd George knew my father)

DSC01907Le Martin-Pêcheur (The Kingfisher)

Je n'ai pas lu ces deux dernières, mais vais essayer de les trouver en français.

 

Posté par latetearire à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2011

"Le canard à l'orange" (2H, 3F)

Voici une pièce que j'ai en anglais et en français.

La pièce originale de William Douglas Home, The Secretary bird, publiée par Samuel French, et la pièce en français, Le Canard à l'orange, publiée par l'Avant-Scène (numéro 480).

DSC01907Il s'agit d'une pièce en quatre tableaux, dont l'adaptation française a été faite par Jean Poiret.

L'histoire : une femme au foyer s'ennuie et décide de quitter son mari pour un autre homme. Un beau matin, elle annonce la nouvelle à son époux et celui-ci, se voulant compréhensif et ouvert, invite son amant chez eux pour discuter de leur nouvelle situation, stratagème DSC01790pour le ridiculiser et reconquérir sa femme.

Très drôle, une soirée de détente garantie.

Je n'ai jamais vu la pièce avec Jean Poiret, mais on l'imagine tellement bien dans le rôle du mari roublard.

Posté par latetearire à 07:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,