SAM_0264Un roman bien sympa à lire. 

670 pages dans mon édition, et je ne me suis pas ennuyée une seconde. Rares sont les romans où je regrette d'arriver à la fin, où je ressens comme un petit tiraillement de ne plus pouvoir m'y replonger à nouveau.

Bien sûr, il faut aimer le style d'Henry James pour apprécier ce roman, les phrases à rallonge, les longs paragraphes tentant de cerner une intention, une motivation, les tiraillements intérieurs des personnages.

Bref résumé : Isabel Archer est une jeune Américaine qui suit sa tante en Europe et qui compte bien explorer le monde, profiter de sa liberté. Elle met presque une fierté à refuser les avances d'un Américain et d'un lord anglais, puis se marie à un type qui habite en Italie et est loin de la rendre heureuse.

Une histoire sur la condition féminine au temps d'Henry James, sur le mariage, le renoncement, les choix pas toujours bons que l'on fait. Des interrogations bien en avance sur son temps, je trouve, et je suis toujours étonnée de voir un auteur masculin se mettre aussi bien dans la peau d'une femme.

Impressionnant. J'ai adoré.