Annoyed

Les directeurs du théâtre privé commandent régulièrement des pièces aux dramaturges en vogue : Les réprésailles, à Eric Assous à l'affiche en ce moment, L'envers du décor, à Florian Zeller pour 2016, etc.

Cela existe aussi dans le roman, mais sur le lot de romans qui sortent, ces commandes passent un peu inaperçues, on a droit à plein d'autres textes écrits par envie, de manière spontanée, qui ne répondent pas à un contrat passé.

Le problème au théâtre, c'est qu'il y a peu de pièces montées par an, donc ces commandes grignotent une bonne partie des saisons. 

Dommage, car je pense que l'écriture spontanée sera toujours plus intéressante que l'écriture alimentaire. Peut-être pour ça que récemment les sujets sur scène ne brillent pas par leur originalité...