30 octobre 2015

Amazon

thumbs_up

La société Amazon est en train de déclarer la guerre aux commentaires non honnêtes sur ses sites. Elle est en train de poursuivre quelques organisations en justice si j'ai bien compris, organisations qui se font payer par des entreprises ou des invididus pour gonfler les appréciations positives sous tel ou tel produit.

J'espère donc que le site de BilletRéduc prendra note et arrêtera lui-même d'inonder son site de fausses critiques. Si je ne me trompe pas, les publicités mensongères sont interdites à la télé ou dans les journaux et vivement réprimandées. Ce qu'ils font est pareil, ils inventent des qualités à des spectacles pour faire gonfler leur pourcentage de critiques positives et influencer la vente.

Incroyable d'ailleurs que personne n'ait encore rien fait pour qu'ils cessent cette pratique.

Posté par latetearire à 06:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


29 octobre 2015

Vouloir tuer quelqu'un, est-ce vraiment drôle ?

creuse_meninge

Je viens de regarder un extrait de la pièce "Conseil de famille" jouée en ce moment au théâtre de la Renaissance à Paris. Tout ce qu'on entend dans l'extrait, c'est : je vais la buter, oh non je vais la buter. Deux enfants parlent ainsi de leur mère. Ils en ont assez d'elle et se demandent s'ils ne devraient pas précipiter son départ dans l'au-delà. Est-ce que ça me fait sourire ? Euh, non, pas vraiment. Mais c'est vrai qu'il ne s'agit que d'un extrait, c'est difficile de juger.

Il y a eu la pièce "La soupière" de Robert Lamoureux sur le même thème si je me souviens bien, l'histoire d'un père de famille qui flirtait avec l'idée de tuer sa tante pour hériter de sa fortune, et ça marchait pas trop mal, mais a priori, ça ne crie quand même pas sujet de comédie.

Tant qu'à faire, je préfère aller plus loin, comme dans la pièce "Rope" dont je parle quelque part sur ce blog (adaptée au cinéma par Alfred Hitchcock) où un meurtre est commis pour le plaisir et un petit cocktail organisé près du corps. Horrible, glacial, mais ça, ça fait un bon sujet de pièce.

Parce que choisir de faire une comédie sur une envie de meurtre est risqué à mon avis. On rit jaune d'emblée, ce qui n'est pas un problème, mais au moindre faux pas du dramaturge, hop, on ne rit plus du tout.

Posté par latetearire à 06:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 octobre 2015

Romans d'Henry James

SAM_0199

SAM_0201

SAM_0200

Voici les trois bouquins d'Henry James qui m'intriguent : La muse tragique, Les papiers de Jeffrey Aspern, et Le Banc de la désolation et autres nouvelles.

Voilà, après ces lectures, j'aurai encore une meilleure idée sur cet auteur.

27 octobre 2015

Se faire publier

books

Ecrire et trouver un éditeur, voilà ce qu'on demande au romancier (pour compléter mon message d'hier).

Tâche pas facile non plus, car il y a beaucoup de piston dans l'édition et davantage de gens qui écrivent des romans que des pièces, donc la compétition est rude, mais il y a aussi beaucoup plus de gens qui en lisent, donc on doit s'y retrouver.

Le problème d'un manuscrit de théâtre ou un scénario, c'est que ce sont des textes qui arrivent sur le bureau des gens en demandant AVEZ-VOUS DES SOUS ?

Ce sont des manuscrits qui doivent attirer d'emblée du monde, donc les pros au lieu de penser au texte pensent tout de suite investissement, campagne marketing, renommée de l'auteur pour créer le buzz et là, le pauvre débutant peut se croiser les doigts toute la journée, rien de génial ne peut logiquement se passer.

Un roman est une forme moins lourde, plus passe-partout, ce qui fait que même si Gallimard se fout bien de ce qu'on a pondu, il y a des blogs de lecteurs qui se spécialisent dans la lecture de premiers romans, d'autres plateformes qui permettent au manuscrit de circuler et d'être lu.

Car un auteur de roman, de pièce ou de script qui n'est pas lu est plus ou moins quelqu'un qui radote tout seul pendant des mois...

 

Posté par latetearire à 06:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 octobre 2015

Specs scripts

microphone

En anglais, un spec script est un scénario que l'on écrit sans avoir été sollicité et que l'on envoie aux producteurs de films dans l'espoir de se faire remarquer.

J'entendais le réalisateur canadien Paul Haggis parler l'autre jour et il disait que tous les spec scripts qu'il avait envoyés de manière spontanée n'avaient rien donné. C'est seulement quand il s'est mis à tourner ses histoires lui-même qu'il s'est fait connaître.

Je suis donc de plus en plus persuadée que lorsqu'on écrit une histoire pour la scène ou l'écran, on a intérêt à s'activer et à la monter/filmer soi-même. Ecrire dans ce cas-là n'est pas suffisant, il faut se retrousser les manches et passer à la réalisation, mise en scène, production, etc. 

En revanche, on ne demande qu'au romancier d'écrire.

J'aurais aimé réaliser ça plus vite.

Posté par latetearire à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


25 octobre 2015

Pièce de théâtre vs Roman

creuse_meninge

Pour continuer le message d'hier, je me demande d'ailleurs si la forme romanesque n'est pas une forme qui permet d'être plus créatif, plus fantaisiste que la forme théâtrale, ce qui est un choc pour moi, ayant toujours considéré l'écriture théâtrale comme la forme fantaisiste par excellence.

On doit tellement être rigoureux sur scène qu' aucun bavardage, relâchement de l'action est possible, et rigueur et fantaisie vont rarement ensemble. Il faut non seulement suivre son idée et ne pas la perdre, mais ne jamais s'en éloigner. Je pense d'ailleurs que c'est trop de bavardage qui doit revenir le plus souvent dans les critiques des comités de lecture.

Pour le roman, il faut bien sûr un fil directeur, mais on fait ce qu'on veut du moment qu'on retombe sur ses pieds à un moment donné. Le tout c'est de toujours intéresser son lecteur, ce qui ne veut pas dire coller de page en page à son sujet.

Bon, tout ça n'est encore pas très clair et n'ayant pas encore fini mon premier roman, je m'avance peut-être en disant que la forme romanesque est plus simple et permet plus de liberté.

A voir donc quand j'aurai fini.

Posté par latetearire à 06:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 octobre 2015

Pièces de théâtre comiques vs Romans comiques

a_vos_plumes

Comme je m'intéresse désormais à l'écriture romanesque, je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec le théâtre, et je me demande depuis quelque temps si ce n'est pas plus difficile d'écrire une pièce qu'un roman, si l'écriture théâtrale n'est pas en fin de compte la forme d'écriture la plus compliquée, d'où les nombreux spectacles qui manquent de peps, ne tiennent pas vraiment la route, ennuient, laissent les spectateurs perplexes.

Je parle surtout de pièces et de romans comiques, car si on écrit un roman sur la Seconde Guerre mondiale et qu'on doit faire tout un tas de recherches, le travail sur le bouquin sera sûrement plus laborieux.

Mais dans la comédie, la scène ne laisse vraiment pas beaucoup passer. Dans un roman comique, les situations doivent être marrantes, bien entendu, mais c'est surtout l'écriture qui porte le tout. C'est la manière de raconter l'histoire qui fait que le lecteur continue à lire même si la situation n'évolue pas trop. D'ailleurs dans les derniers pavés de 800 pages que je viens de lire, il y a de gros creux, des pages où il ne se passe absolument rien, mais on continue parce que la lecture est marrante. Sur la scène en revanche, tout n'est qu'évolution, il me semble, et si la situation stagne, oups, qu'est-ce que ça se sent, et l'écriture ne peut rien sauver, un échange de vannes deviendra vite bizarre.

Bref, faire que tout avance toujours sur scène n'est vraiment pas évident.

23 octobre 2015

Pas cool

surprise_2

On vient de me faire comprendre que je ne suis pas cool.

On m'a d'ailleurs déjà fait plusieurs fois le reproche. Je ne suis pas cool de ne pas envoyer mes bouquins à qui le demande (j'habite en Ecosse, je le rappelle)... Je ne suis pas cool de ne pas envoyer des photocopies des pièces de théâtre difficiles à trouver à qui le souhaite (c'est illégal, mais a priori je n'ai que ça à faire) et maintenant je ne suis pas cool de mettre mes pièces à 0.99 euros sur Amazon.

Donc petite précision, cela n'a rien à voir avec être cool ou pas, juste une question de sérieux.

Quand on a un blog de ce type, on reçoit des demandes un peu folklos (du genre à faire de la pub pour vendre des lingots d'or !!!), donc après 4 ans, je me méfie un peu de ce qui se passe sur la blogosphère. Beaucoup de promesses y sont faites, très peu sont tenues.

Je n'ai pas mis mes textes sur Amazon pour faire de l'argent (je les ai mis au prix le plus bas), mais juste pour filtrer les gens qui me prennent du temps pour rien. On n'est pas obligé d'acheter un ebook sans savoir de quoi il retourne. On peut en télécharger un bon bout gratuitement (pas encore sur le site français d'Amazon mais sur le site anglais amazon.co.uk), voir la distribution, le style, etc. Si ça ne branche pas, aucun malentendu, aucune prise de contact inutile.

Si certains trouvent que ce n'est pas cool de faire ainsi, too bad....

Posté par latetearire à 06:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2015

"La colombe a deux têtes", Jean Bacon (2H, 2F)

SAM_0667

Courte pièce (30 minutes) présentée en fin de cette revue de l'Avant-Scène.

Assez marrante, pour quatre acteurs ayant de 18 à 22 ans.

C'est l'histoire d'un jeune étudiant qui aime deux filles à la fois. Il aimerait bien passer la nuit avec les deux, mais ne sait pas trop comment s'y prendre. Un ami l'aide à y voir plus clair et à envisager divers stratagèmes pour tenter de faire baisser leurs réticences. Les choses se compliquent lorsque les deux s'avèrent copines d'enfance...

Les dialogues sont chouettes, texte divertissant.

Du faux nouveau

actors

Une pièce vient d'être annoncée à la programmation du théâtre de Paris. Il s'agit de "L'envers du décor" de Florian Zeller. On dirait qu'elle va remplacer "Momo" qui a l'air de s'éteindre doucement.

Je veux bien, mais l'histoire ne me paraît pas très nouvelle. Il s'agit d'une soirée entre amis perturbée par l'arrivée d'une invitée. Elle me fait curieusement penser à "Les belles-soeurs" d'Eric Assous. Un acteur que j'aime bien, François-Eric Gendron, qui jouait dans "Les belles-soeurs" justement, va aussi jouer dans celle-là.

Beaucoup de similarités qui m'amènent à me demander pourquoi ne pas remonter tout simplement la pièce d'Eric Assous ? Elle tenait bien la route si je me souviens bien (ne l'ai vue qu'en DVD, je ne l'ai pas lue). Il n'y a pas de honte à remonter une pièce que je sache, pas la peine de faire du "faux nouveau" juste pour créer l'événement.

Bon, attendons de voir, peut-être qu'elle est vraiment différente...

Posté par latetearire à 06:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,